Voici comment défiscaliser vos loyers à bon escient :

Certains propriétaires perçoivent des revenus locatifs fortement fiscalisés : face à des impôts trop élevés, ils veulent agir judicieusement pour améliorer leur situation. Grâce à des dispositifs très efficaces à l’image du démembrement de propriété ou du déficit foncier, réduire son imposition est totalement possible. Des solutions contribuant à diminuer les revenus imposables participent logiquement à la réduction de la facture fiscale.

Comment réduire une importante fiscalité ?
Le métier de notre équipe est de :
  • vous conseiller à titre patrimonial et fiscal
  • détecter votre bien immobilier locatif
  • gérer la globalité de votre investissement
« Les informations importantes de cette page »
  • Avec le démembrement de propriété si votre imposition est supérieure à 50%
  • Avec le déficit foncier pour diminuer ses impôts

Une meilleure gestion des revenus locatifs permet la baisse des impôts

Louer un bien immobilier à une tierce personne implique de percevoir des loyers parfois lourdement imposés : cette difficulté passagère peut être résolue sans devoir vendre.
Concrètement, certaines personnes ne peuvent définitivement pas se résoudre à céder un bien immobilier. Par exemple, un propriétaire de locaux commerciaux peut envisager plusieurs projets permettant de réduire considérablement ses revenus fonciers : il n’est pas obligé de vendre pour prétendre à une fiscalité plus légère.
Dans certains cas, la fiscalité des revenus fonciers dépasse allègrement les 50 %. Contre toute attente, c’est lorsque la tranche d’imposition est particulièrement élevée que les techniques visant à baisser l’impôt sont les plus efficaces.

Vous êtes fortement imposé(e) ?

  • Prenez contact avec nous, nous vous expliquerons quels leviers fiscaux peuvent vous permettre de payer moins d'impôts grâce à l'investissement en déficit foncier.

L’investissement en démembrement de propriété pour alléger la fiscalité

Certains investisseurs devant supporter une imposition supérieure à 50 % sur les revenus locatifs. Dans ce cas de figure, nous proposons fréquemment le démembrement de propriété.
Cette solution se fonde sur un principe simple : vous accédez à un bien immobilier en nue-propriété. En moyenne, son prix équivaut à 60 % de sa valeur en pleine propriété. Tout au long de la durée de l’usufruit locatif, vous ne percevez aucun loyer. En ce sens, vous n’avez aucune dépense liée à l’usage du logement et la taxe foncière ne vous est pas demandée.
En revanche, la période d’usufruit ne vous empêche pas de déduire les intérêts d’emprunt de vos autres revenus fonciers : votre opération immobilière de démembrement contribue rapidement à la baisse de vos impôts. Par ailleurs, quand l’usufruit prend fin, vous bénéficiez directement de la pleine propriété. Le bien vous appartient et vous l’utilisez comme vous le souhaitez (en résidence principale ou en location).

Investir en déficit foncier, une solution pour diminuer ses impôts

On parle de déficit foncier lorsque le propriétaire d’un bien immobilier assume des charges annuelles supérieures au montant du revenu brut foncier. Cette situation particulière permet de gommer les revenus fonciers.
Les charges déductibles des revenus fonciers regroupent toutes les dépenses liées à l’usage du bien immobilier, à l’image des travaux de rénovation, des intérêts d’emprunt, des frais de gestion ou encore des taxes foncières.
Le déficit foncier peut être imputé sur les revenus locatifs sans limite dans le temps, en respectant un plafond de 10 700 euros par an. En cas d’excédent, il est possible de reporter le déficit foncier sur les résultats positifs des années suivantes.

Choisissez la meilleure stratégie pour gommer l’impôt

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP