Fiscalité et Immobilier : discours de politique générale d’Edouard Philippe

Actualités

Publié le 31/07/2017

Nous revenons aujourd’hui sur les mesures fiscales et immobilières annoncées par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Certaines ont été confirmées par son Premier ministre le 4 juillet lors de son discours de politique générale. Sera-t-il toujours aussi intéressant d’investir dans l’immobilier locatif ?

Fiscalité : que confirme Edouard Philipe ?

Modifier l’ISF par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

Avec l’Impôt sur la Fortune Immobilière, les revenus du capital issus du mobilier ne seront plus taxés. Le barème et les règles d’abattement resteront identiques à ceux de l’ISF. Seuls les actifs immobiliers de tout foyer fiscal avec un patrimoine immobilier supérieur à 1.3 million d’euros y seront assujettis. Cette réforme sera inscrite dans la loi des Finances 2018 présentée après l’été 2017. Elle sera mise en application en 2019.

Augmenter la CSG et Supprimer les cotisations

Edouard Philippe a confirmé le projet d’Emmanuel Macron. Les cotisations salariales de maladie et de chômage seront supprimées en échange d’une hausse de 1.7 point de la CSG (contribution sociale généralisée) dès 2018.

Exonérer 80% des ménages de taxe d’habitation

Impôt jugé « injuste » par E. Macron, la taxe d’habitation sera supprimée pour 80% des ménages. Elle concerne les couples dont le revenu mensuel est inférieur à 5 000€ soit un revenu fiscal de référence de 40 000€ par an ; 20 000€ pour un célibataire. Cette mesure sera mise en place dès 2018 et non à la fin du quinquennat. M. E. Philippe l’a précisée ce mercredi 12 juillet 2017.

Immobilier : qu’envisage Emmanuel Macron ?

Favoriser la rénovation pour réduire les dépenses énergétiques

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique serait transformé en prime perçue au moment des travaux et non l’année suivante. E. Macron estime par ailleurs, qu’un million de logements mal isolés devraient être rénovés d’ici 2022, en priorité ceux des propriétaires les modestes. Un fonds public les aiderait à amortir leurs travaux.

Pallier l’insuffisance de logements

Pour répondre à une demande locative importante face à un marché saturé, E. Macron envisage de définir des « zones où la construction de logements est une priorité absolue ». Il prévoit de bâtir 100 000 logements destinés aux étudiants et aux jeunes actifs. Le président a également annoncé la création d’un bail sans dépôt de garantie de 3 mois à 1 an concernant les actifs en mobilité professionnelle temporaire. Ce dispositif serait applicable dans certaines zones dites tendues.

Avec le manque de logements en France, l’investissement locatif ne perd pas de son attractivité. Parmi les dispositifs de défiscalisation immobilière, la loi PINEL dont l’échéance arrivera au 31 décembre 2017 sera certainement reconduite.

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP