Le déficit foncier pour réduire vos impôts : comment ça marche ?

Actualités

Publié le 02/06/2017

En investissant dans l’immobilier locatif, vous pouvez diminuer ou être exonéré de vos loyers imposables en créant un déficit foncier. Pour bénéficier de cette opération fiscale, vous devez vous assurer qu’elle correspond à votre situation.

Choisir le régime d’imposition réel pour déduire vos charges

On parle de déficit foncier lorsque les charges déductibles sont supérieures au revenu brut foncier durant une année fiscale. Le déficit foncier créé ne doit pas excéder 10 700€ par an.
Pour être exonéré de vos revenus fonciers et créer du déficit foncier, il faut opter pour le régime d’imposition réel.
Vous pouvez alors déduire les charges liées à la gestion du bien : la taxe foncière, les primes d’assurances, les charges de copropriété ou encore les frais d’agence immobilière. Si vous avez contracté un prêt pour l’achat ou les travaux du bien immobilier, les intérêts d’emprunt sont également déductibles.

Soustraire le montant de certains travaux d’amélioration

Vous pouvez aussi déduire le montant des travaux d’amélioration de votre acquisition à condition qu’ils aient été effectués par un artisan ou un professionnel enregistré au RCS. Les travaux d’entretien ou d’embellissement ne sont pas retenus pour le calcul du déficit foncier. Pour profiter de ces réductions d’impôts, le bien immobilier doit être destiné à la location pour une durée minimum de 3 ans après la mise en œuvre du déficit foncier.

Ôter les intérêts d’emprunt en investissant en nue-propriété

Autre possibilité pour créer du déficit foncier, investir en nue-propriété.
Lors de l'achat d’un bien immobilier, on peut dissocier la nue-propriété de son usufruit. L’investisseur acquiert au comptant ou à crédit la nue-propriété du bien, l’usufruit est en parallèle acheté par un autre investisseur (bailleur institutionnel ou société ou personne physique). Ce dernier utilise le bien ou perçoit des revenus fonciers pendant toute la durée du démembrement. L’investisseur en nue-propriété récupère la pleine propriété du bien à la fin de l’usufruit.
En tant qu’investisseur en nue-propriété, vous ne percevez pas de revenus locatifs. Cependant, si vous avez souscrit un prêt pour l’acquisition du bien, vous pouvez déduire les intérêts d’emprunt.
Pour réduire vos impôts en créant du déficit foncier, investissez dans l’immobilier locatif. Investir & Associés vous accompagne et vous présente l’investissement le mieux adapté à votre situation fiscale.

 

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP