Le point sur la fiscalité immobilière en 2017

Actualités

Publié le 10/02/2017

A chaque nouvelle année, les réglementations changent plus ou moins dans de nombreux domaines – et celui de la fiscalité et de l'immobilier n’échappe pas à la tendance. Voici les principales informations concernant les impôts en 2017.

Le projet d’un impôt sur la rente immobilière : quelles conséquences ?

Candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron souhaite réformer l’Impôt sur la fortune. Concrètement, son objectif est de détaxer tout ce qui concerne l’économie réelle (les biens meublés, les placements financiers ou encore la détention d’actions) pour créer un impôt sur la rente immobilière. Naturellement, ce projet n’est pas sans inquiéter les investisseurs immobiliers. Cependant, selon l’entourage du candidat, même si cette mesure se concrétisait, elle n’aurait pas de conséquences directes sur la fiscalité des propriétaires.

Pour diminuer sa fiscalité, il faudra baisser son loyer

Depuis le 1er février, la loi Cosse permet à ceux qui pratiquent des loyers raisonnés de bénéficier d’un abattement plus ou moins important sur leurs recettes locatives. En réalité, pour obtenir cet avantage fiscal, il faut accepter de pratiquer des prix légèrement inférieurs à ceux du marché. Le dispositif concerne les logements récents et anciens, dans les zones « tendues » du marché immobilier. Le propriétaire signe, pour profiter de la réduction fiscale, une convention avec l’Agence nationale pour l’habitat (Anah).

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP