Les loyers à pratiquer pour respecter la loi Pinel

Quand vous investissez dans un programme immobilier neuf éligible Pinel, le simple achat d’un ou plusieurs logement(s) compatible(s) ne suffit pas pour bénéficier de la réduction d’impôts. En effet, il est indispensable de respecter des plafonds de loyers afin de continuer de voir sa fiscalité diminuer pendant plusieurs années.

Les plafonds de loyers en loi Pinel
Le métier de notre équipe est de :
  • vous conseiller à titre patrimonial et fiscal
  • détecter votre bien immobilier locatif
  • gérer la globalité de votre investissement
« Les informations importantes de cette page »
  • Des loyers plafonnés pour stabiliser le marché de l'immobilier
  • Des plafonds de loyers différents selon les zones A, A bis, B1 et B2
  • Demander les conseils de CGPI pour optimiser sa défiscalisation

Pourquoi les loyers sont plafonnés ?

Le principal objectif de la loi Pinel est de stabiliser le marché de l’immobilier dans les régions où il est réputé particulièrement tendu. En ce sens, les propriétaires qui veulent défiscaliser doivent respecter des plafonds de loyers et, ainsi, contribuer à la stabilisation de l’offre en matière d’immobilier locatif dans la ville.
Naturellement, il ne s’agit pas de mettre le propriétaire en difficulté : dans les villes plus tendues, les plafonds sont plus élevés. En respectant les plafonds de loyers de la loi Pinel, il est tout à fait possible de faire fructifier son argent. Pour cela, il faut bien délimiter les contours de son projet immobilier, idéalement en obtenant l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI).

Le plafond de loyer Pinel en zone A bis

La zone A bis concerne Paris et les 76 communes de l’Île-de-France, là où le marché de l’immobilier est le plus tendu en France. Si vous investissez dans cette zone, vous devrez pratiquer des loyers égaux ou inférieurs à 16,82 euros par mètre carré.

Le plafond de loyer Pinel en zone A

Les villes de la zone A sont particulièrement recherchées par les investisseurs immobiliers dont l’objectif est de défiscaliser. On y trouve, entre autres, Lyon, Marseille, Lille ou encore Montpellier. Des villes fortement peuplées, très prisées et parfois très bien situées, souvent proches de la mer, par exemple. Au total, 650 communes françaises sont en zone A. Sur place, si on respecte les plafonds de loyers de la loi Pinel, on ne dépasse pas 12,49 euros par mètre carré.

Le plafond de loyer Pinel en zone B1

Statistiquement, vous avez plus de chances d’investir en loi Pinel à l’intérieur de la zone B1, puisque celle-ci dénombre plus de 1 500 communes à l’intérieur de l’Hexagone. Parmi les plus connues, on trouve Nantes, Toulouse ou encore Bordeaux. Certaines cités de l’île de Beauté ou villes proches de Paris sont également intégrées à la zone B1, tout comme des villes plus petites mais réputées onéreuses à l’image de La Rochelle. Ici, pour respecter les principes de la loi Pinel, on définit un loyer mensuel égal ou inférieur à 10,06 euros par mètre carré habitable.

Le plafond de loyer Pinel en zone B2

Certaines villes faisant partie de la zone B2 sont, pour des raisons diverses et variées, compatibles avec la loi Pinel : certaines d’entre elles sont relativement grandes et comptent plus de 50 000 habitants, tandis que d’autres sont proches de villes de zone A, par exemple. Dans ce type de commune, il faut respecter le plus petit plafond de loyer Pinel existant, correspondant à 8,74 euros par mètre carré.

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP