Revenus locatifs : comment remplir sa déclaration d’impôts

Actualités

Publié le 31/05/2017

Plus que quelques jours pour déclarer vos impôts, propriétaires, vos revenus locatifs sont à déclarer ! Quelles sont les déductions fiscales auxquelles vous avez droit ? Investir & Associés fait le point sur les régimes d’imposition en vigueur.

Location non-meublée : 2 régimes d’imposition pour déclarer vos revenus locatifs

C’est la première fois que vous déclarez des loyers perçus pour de la location non-meublée ? Vous avez le choix entre 2 régimes différents pour lesquels les déductions fiscales ne sont pas les mêmes : le régime micro-foncier et le régime réel d’imposition.

Une déclaration simplifiée : le régime micro-foncier

Votre revenu locatif annuel est inférieur ou égal à 15 00€, vous pouvez déclarer vos loyers directement en remplissant la case BE « micro-foncier ». Ainsi, s’applique systématiquement un abattement forfaitaire de 30%. Il correspond aux charges relevant de la gestion et de l’entretien de votre bien immobilier.
Nota Bene : si vous choisissez le régime réel alors que vous êtes éligible au régime micro-foncier, cette option est applicable pendant 3 ans. Vous ne pourrez revenir au régime micro-foncier seulement passé ce délai.

De nombreuses déductions fiscales avec le régime réel

Votre revenu locatif annuel est supérieur à 15 000€ ou vos charges réelles dépassent 30%, vous devez choisir le régime réel d’imposition. Vous devez remplir le formulaire 2044, déclaration réservée aux revenus fonciers à joindre à celle de vos revenus. Pour bénéficier des déductions fiscales, votre bien immobilier doit obligatoirement être occupé sous contrat de location et vous devez pouvoir justifier de toutes les dépenses déclarées.

Quelles dépenses pouvez-vous déclarer ?

  1. Les travaux d’entretien et de rénovation 
  2. Les impôts et les taxes relatives au logement loué
  3. Les intérêts d’emprunt pour les prêts souscrits pour l’achat ou les réparations du bien
  4. Les primes d’assurances GLI « garantie des loyers impayés » ou PNO « propriétaire non occupant »
  5. Les frais de gestion
  6. Les charges de copropriété

Location meublée : votre déclaration sous le régime BIC

Votre revenu locatif annuel est inférieur ou égal à 32 900€, les loyers perçus en location meublée sont à déclarer dans la catégorie BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. Vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50%.
Vos revenus sont supérieurs à 32 900 €, le régime réel d’imposition est à appliquer.

 

 

« Contactez-nous au 09 72 57 21 46
Ou laissez-nous un message , nous vous recontactons ! »

Contactez-nous pour votre projet immobilier locatif en Pinel ou LMNP